Garde-corps

Les garde-corps sont un moyen courant et pratique de protéger les salariés des risques de chute. Ils peuvent être utilisés pour protéger les planchers, les ouvertures, les bords de toits, les passerelles ainsi que les bords d'échafaudages, de plates-formes de travail suspendues, de plates-formes de chariots élévateurs à fourche, de plates-formes de travail montantes et d'autres surfaces de travail.

Les garde-corps devraient être installés aussi près du bord non protégé que possible. Un garde-corps efficace devrait être muni des éléments suivants :

  • Une lisse supérieure située à une hauteur minimale de 900 mm ou maximale de 1,07 m, fixée au sommet ou au côté intérieur des poteaux verticaux de soutien.
  • Une lisse intermédiaire fixée à l'intérieur des poteaux verticaux de soutien à mi-hauteur entre la lisse supérieure et le niveau du sol.
  • Un butoir de pied d'au moins 127 mm de hauteur, fixé sur le côté intérieur des poteaux verticaux de soutien, avec un espace d'au plus 6 mm entre la base et le plancher.
  • Des poteaux verticaux de soutien espacés de 2,4 m au plus (ou 3 m au plus, s'il est utilisé sur un échafaudage) et suffisamment attachés à la structure.
  • Une résistance et une rigidité suffisantes pour supporter les charges minimales suivantes qui pèseront sur eux :
    • 675 N (150 lb) en toute direction, à tout point sur la lisse supérieure;
    • 450 N (100 lb) en toute direction, à tout point sur la lisse intermédiaire;
    • 900 N en toute direction, à tout point sur la lisse supérieure, la lisse intermédiaire;
    • et le butoir de pied si le garde-corps est utilisé sur une surface dont la pente minimale est de 3 sur 12 et maximale de 6 sur 12.

Un garde-corps peut être précalculé ou, lorsqu'il est fabriqué, fait des matériaux et conforme aux spécifications énoncés dans le tableau ci-dessous :

Si le garde-corps est fait en :
  Bois Tube métallique Fer de construction Câble métallique
Lisse supérieure, poteaux verticaux de soutien

Au moins 50 mm × 100 mm, ces mesures étant nominales.

Qualité nº 2 ou d'EPS de qualité supérieure.

Ne sont pas peints, mais peuvent être enduits d'un préservateur transparent.

Au moins 40 mm de diamètre. Au moins 40 mm x 40 mm x 5 mm.

La lisse supérieure et la lisse intermédiaire ont un diamètre minimal de 10 mm, sont fixées à des attaches soudées aux poteaux verticaux de soutien et sont munies de pinces métalliques pour empêcher tout fléchissement inutile et être faciles à distinguer du fond.

Les poteaux verticaux de soutien sont en acier et leur diamètre minimal est de 40 mm ou d'un matériau de résistance équivalente.

Lisse intermédiaire

Au moins 50 mm × 100 mm, ces mesures étant nominales.

Qualité nº 2 ou d'EPS de qualité supérieure.

N'est pas peinte, mais peut être enduite d'un préservateur transparent.

Au moins 25 mm de diamètre. Au moins 32 mm x 32 mm x 3 mm.

En tant qu'employeur, les responsabilités suivantes vous incombent :

  • Vous assurer que toute ouverture permettant le passage à travers un garde-corps est munie d'une barrière ou d'une porte qui peut être retirée provisoirement pour permettre le passage.
  • Prendre des précautions suffisantes lorsqu'un garde-corps est retiré pour que le travail soit assuré et que le secteur ne soit pas laissé sans surveillance.
  • Vous assurer que chaque élément d'un système de protection contre les chutes est inspecté visuellement avant chaque quart de travail.
  • Dans le cas de garde-corps fabriqués, suivre les spécifications du fabricant.
  • Interdire l'utilisation de garde-corps sur une surface dont la pente est supérieure à 6 sur 12.
  • Vous assurer qu'un garde-corps, ou une barrière de sécurité faisant partie d'un appareil de levage utilisé pour hisser des matériaux sur un toit, est installé dans les secteurs du périmètre de déplacement sur un toit près des secteurs de levage et de déversement.

En tant que salarié, la responsabilité suivante vous incombe :

  • Replacer le garde-corps dès que vous quittez le secteur.

Remarque

Lorsqu'il effectue des travaux périmétriques et qu'il utilise un garde-corps, un salarié n'a pas besoin d'utiliser un butoir de pied.

Règlement général - Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail
Règ. N.B. 91-191

Partie VII EQUIPEMENT DE PROTECTION

Article 49.1

49.1(1) Le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur s'assurent chacun que les éléments d'un système de protection contre les chutes :

a) sont conçus conformément aux bonnes méthodes de génie;

b) sont montés, installés, assemblés, utilisés, manipulés, entreposés, réglés, entretenus, réparés et démontés selon les spécifications du fabricant;

c) répondent aux exigences des normes applicables.

(2) Aux fins d'application de l'alinéa (1)c), les normes ci-dessous de l'ACNOR s'appliquent :

a) Z259.1-05 , « Ceintures de travail et selles pour le maintien en position de travail et pour la limitation du déplacement » ou Z259.1-95, « Ceintures de sécurité et cordons d'assujettissement »;

b) Z259.2.1-98 , « Dispositifs antichutes, cordes d'assurance verticales et guides » ou Z259.2-M1979, « Dispositifs antichutes, descendeurs et cordes d'assurance », si le dispositif d'arrêt de chutes a été modifié pour comprendre les normes relatives à l'antipanique;

c) Z259.2.2-98 , « Dispositifs à cordon autorétractable pour dispositifs antichutes » ou norme équivalente;

d) Z259.2.3-99 , « Dispositifs descendeurs » ou norme équivalente;

e) Z259.10-06 , « Harnais de sécurité » ou Z259.10- M90, « Harnais de sécurité »;

f) Z259.11-05 , « Absorbeurs d'énergie et cordons d'assujettissement » ou Z259.11-M92, « Absorbeurs d'énergie pour dispositifs antichutes »;

g) Z259.12-01 , « Accessoires de raccordement pour les systèmes personnels de protection contre les chutes » ou norme équivalente;

h) Z259.14-01 , « Équipement de limitation de chutes pour grimper sur les poteaux de bois » ou norme équivalente;

i) Z259.13-04 , « Systèmes de corde d'assurance horizontale flexibles »;

j) Z259.16-04 , « Conception de systèmes actifs de protection contre les chutes ».

[Règ. N.B. 2010-159, a. 5]

Article 50

50. (1) Le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur s'assurent chacun que les salariés utilisent des systèmes de protection contre les chutes selon l'ordre de préséance qui suit :

a) un garde-corps, un système de limitation du déplacement ou un système de limitation de chutes;

b) un système d'arrêt de chutes.

(2) Malgré le paragraphe (1), l'utilisation d'un gardecorps est interdit sur une surface dont la pente est supérieure à 6 sur 12.

(3) Malgré le paragraphe (1), lorsqu'il s'avère impossible d'utiliser un système de protection contre les chutes, le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur s'assurent chacun que le salarié utilise un périmètre de sécurité.

(4) Malgré le paragraphe (3), l'utilisation d'un périmètre de sécurité est interdite sur une surface dont la pente est supérieure à 3 sur 12 ou sur un échafaudage.

(5) Le présente article ne s'applique ni àun pompier qui lutte contre un incendie d'immeuble ni à un pompiersauveteur.

[Règ. N.B. 97-121, a. 12; 2010-159, a. 6]

Article 50.4

50.4 (1) Le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur s'assurent chacun que l'inspection de chaque élément d'un système de protection contre les chutes est effectuée de la façon ci-dessous afin de déterminer s'il est défectueux ou insuffisant :

a) visuellement par le salarié avant son utilisation pendant son quart de travail;

b) par une personne compétente avant son utilisation initiale et périodiquement selon la recommandation du fabricant, de l'installateur ou de l'ingénieur.

(2) Si l'inspection révèle une défectuositéou une insuffisance, nul ne peut utiliser le système de protection contre les chutes et le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur ne peuvent permettre son utilisation qu'après l'élimination de la défectuositéou de l'insuffisance.

(3) Le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur s'assurent chacun que tous les éléments d'un système de protection contre les chutes sont compatibles entre eux, avec l'environnement de travail et le type de travail qui est effectué.

[Règ. N.B. 2010-159, a. 7]

Partie X SÉCURITÉ DES BÂTIMENTS, DE LA CIRCULATION ET DES CONSTRUCTIONS

Article 97 Garde-corps

97. (1) Un garde-corps est :

a) soit fait des matériaux suivants :

(i) étant fait en bois :

(A) la lisse supérieure, les poteaux verticaux de soutien et la lisse intermédiaire sont d'au moins 50 mm × 100 mm de qualité no 2 ou d'EPS de qualité supérieure, ces mesures étant nominales,

(B) n'est pas peint, mais peut être enduit d'un préservateur transparent;

(ii) étant fait en tube métallique :

(A) le diamètre minimal de la lisse supérieure et des poteaux verticaux de soutien est de 40 mm,

(B) le diamètre minimal de la lisse intermédiaire est de 25 mm;

(iii) étant fait en fer de construction :

(A) la lisse supérieure et les poteaux verticaux de soutien sont d'au moins 40 mm × 40 mm × 5 mm,

(B) la lisse intermédiaire est d'au moins 32 mm × 32 mm × 3 mm;

(iv) étant fait en câble métallique :

(A) les poteaux verticaux de soutien sont en acier et leur diamètre minimal est de 40 mm ou d'un matériau de résistance équivalente,

(B) la lisse supérieure et la lisse intermédiaire ont un diamètre minimal de 10 mm, sont fixés àdes attaches soudées aux poteaux verticaux de soutien et sont munies de pinces métalliques pour empêcher tout fléchissement inutile et être faciles à distinguer du fond;

b) soit précalculé.

(2) Un garde-corps a :

a) une hauteur minimale de 900 mm ou maximale de 1,07 m à partir du niveau du plancher;

b) un butoir de pied;

(i) d'au moins 127 mm de hauteur,

(ii) fixé sur le côté intérieur des poteaux verticaux de soutien,

(iii) avec un espace d'au plus 6 mm entre la base et le plancher;

c) sur toute sa longueur, des poteaux verticaux de soutien espacés de 2,4 m au plus, sauf indication contraire dans les spécifications du fabricant;

d) sur toute sa longueur, des poteaux verticaux de soutien espacés de 3 m au plus, s'il est utilisé sur un échafaudage.

(3) Les poteaux verticaux de soutien visés aux alinéas (2)c) et d) sont suffisamment attachés àla structure pour supporter le poids des charges qui pèsera sur eux.

(4) Sauf s'il s'agit d'un garde-corps précalculé, le garde-corps est muni d'une lisse supérieure devant être fixée au sommet ou au côté intérieur des poteaux verticaux de soutien et la lisse intermédiaire est fixée à l'intérieur des poteaux verticaux de soutien à mi-hauteur entre la lisse supérieure et le niveau du sol.

(5) La résistance et la rigidité d'un garde-corps sont suffisantes pour supporter les charges minimales suivantes :

a) 675 N en toute direction, à tout point sur la lisse supérieure;

b) 450 N en toute direction, à tout point sur la lisse intermédiaire;

c) 900 N en toute direction, à tout point sur la lisse supérieure, la lisse intermédiaire et le butoir de pied si le garde-corps est utilisé sur une surface dont la pente minimale est de 3 sur 12 et maximale de 6 sur 12.

[Règ. N.B. 2001-33, a. 33; 2010-159, a. 14

98. Abrogé. [Règ. N.B. 2010-159, a. 15]

Article 99

99. Le propriétaire d'un lieu de travail, l'employeur et l'entrepreneur doivent chacun s'assurer que toute ouverture permettant le passage à travers un garde-corps est munie d'une barrière ou d'une porte qui peut être retirée provisoirement pour permettre le passage.

[Règ. N.B. 2010-159, a. 16]

Article 100

100. (1) Lorsqu'un garde-corps est retiré pour l'accomplissement d'un travail, l'employeur et l'entrepreneur doivent chacun s'assurer

a) que des précautions suffisantes sont prises pour assurer la sécurité du salarié qui effectue le travail et de tout autre salarié, et

b) que le secteur n'est pas laissé sans surveillance.

(2) Le salarié qui retire un garde-corps afin d'effectuer un travail doit replacer le garde-corps dès qu'il quitte le secteur.

Article 106.1

106.1 (1) Dans le présent article, « travaux périmétriques » désigne des travaux qui doivent être effectués au bord d'un toit.

(2) Malgré l'alinéa 97(2)b), lorsqu'il effectue des travaux périmétriques et qu'il utilise un garde-corps, le salarié n'a pas besoin d'utiliser un butoir de pied.

[Règ. N.B. 96-60, a. 3; 2010-159, a. 19]

107. Abrogé. [Règ. N.B. 96-60, a. 4]

108. Abrogé. [Règ. N.B. 96-60, a. 5]

Article 110

110. L'employeur doit s'assurer que les garde-corps, ou une barrière de sécurité faisant partie d'un appareil de levage, sont installés dans les secteur du périmètre de déplacement sur un toit près des secteurs de levage et de déversement.

[Règ. N.B. 96-60, a. 6]