Vibrations

L'exposition à des vibrations excessives peut entraîner des blessures et des maladies, comme le doigt mort, le phénomène de Raynaud et le syndrome du canal carpien. Dans les cas extrêmes, ces blessures ou ces maladies peuvent mener à une diminution physique permanente des mains et des bras.

Une vibration peut être définie comme le mouvement d'aller-retour causé par des objets tel qu'un outil, une machine ou de l'équipement. Une vibration comprend deux éléments :

  • La fréquence (ou la répétition)
  • L'amplitude (ou le déplacement)

Le risque de blessures liées aux vibrations dépend de l'exposition journalière moyenne ainsi que de la sensibilité de chacun aux vibrations. Une évaluation tient compte de l'intensité et de la fréquence des vibrations, de la durée (en années) de l'exposition et de la partie du corps qui reçoit l'énergie de vibration.

Les salariés du secteur de la construction qui font fonctionner un équipement à moteur produisant des vibrations à haute fréquence ou des chocs violents (tels une scie à chaîne, une meule, un marteau-piqueur, une clé à chocs ou une machine à poncer) pour des périodes prolongées sont exposés à un risque élevé de vibrations affectant les mains et les bras. L'effet néfaste d'une exposition aux vibrations est appelé syndrome des vibrations du système main-bras. Les salariés atteints du syndrome mentionnent souvent les symptômes suivants :

  • Engourdissement
  • Accès de pâleur (blanchissement) d'un ou de plusieurs doigts exposés au froid
  • Picotement et une perte de sensation dans les doigts
  • Perte de sensibilité tactile
  • Sensations de douleur et de froid entre les accès périodiques de doigt mort
  • Perte de force de préhension
  • Kystes des os des doigts et des poignets

L'exposition au froid ou le contact avec des liquides ou solides froids peut déclencher des crises. Le temps froid et l'usage du tabac sont d'importants facteurs aggravants. Ils augmentent le risque du syndrome des vibrations du système main-bras et peuvent précipiter une crise.

Les mesures de prévention comprennent :

  • Déterminer les emplois ou les métiers qui exigent l'utilisation des outils à main à moteur.
  • Évaluer l'étendue de l'utilisation de cet équipement par rapport à la durée et à l'intensité des vibrations.
  • Voir si des salariés présentent les symptômes du syndrome des vibrations du système main-bras.
  • Si les vibrations posent un problème, établir une procédure pour l'utilisation des outils, de l'équipement ou des machines. Cette procédure devrait comprendre, entre autres, les points suivants :
    • Choix des outils (achat d'outils antivibrants, choix du bon outil en fonction du travail à effectuer, etc.)
    • Outils et méthodes de travail de rechange pour certaines tâches (tels des outils hydrauliques au lieu d'outils vibrants)
    • Éducation et formation des salariés en matière d'utilisation et de manipulation des outils et de l'équipement, et de reconnaissance des symptômes du syndrome des vibrations du système main-bras
    • Périodes de repos obligatoires (au moins 10 minutes chaque heure) pour les opérateurs d'outils vibrants
    • Inspections périodiques et entretien de l'équipement
    • Choix et utilisation de gants de protection contre les vibrations
    • Examens médicaux préalables au travail et ensuite périodiques des salariés exposés aux vibrations
    • Surveillance de l'exposition aux vibrations

En tant qu'employeur, la responsabilité suivante vous incombe :

  • Vous assurer que l'exposition d'un salarié à des vibrations affectant les mains et les bras est aussi limitée que possible et ne dépasse pas les expositions suivantes :
Durée totale d'exposition quotidienne* Accélération
Moins de une heure 12 m/s2
1 heure et moins de 2 heures 8 m/s2
2 heures et moins de 4 heures    6 m/s2
4 heures et moins de 8 heures 4 m/s2

*La période totale où les vibrations affectent les mains par jour, que ce soit de manière continue ou intermittente.

En tant que salarié, les responsabilités suivantes vous incombent :

  • Connaître les risques liés à l'utilisation d'équipement à moteur produisant des vibrations à haute fréquence ou des chocs violents pour des périodes prolongées.
  • Connaître les symptômes du syndrome des vibrations du système main-bras.
  • Connaître les limites d'exposition quotidienne aux vibrations affectant les mains et les bras.
  • Informer votre superviseur et votre comité mixte d'hygiène et de sécurité si vous ressentez des symptômes du syndrome des vibrations du système main-bras, et consulter un médecin.

Règlement général - Loi sur l'hygiène et la sécurité au travail
Règ. N.B. 91-191

Partie V BRUITS ET VIBRATIONS

Article 33.2 Vibrations

33.2 L'employeur doit s'assurer que l'exposition d'un salarié à des vibrations affectant les mains et les bras est aussi limitée que possible et ne dépasse pas les expositions suivantes :

Exposition aux vibrations affectant les mains dans les directions ascendante, descendante, latérale ou vers l'avant et l'arrière

Durée totale d'exposition quotidienne* Valeurs de la dominante **, fréquence pondérée, racine carrée moyenne, accélération des composantes qui ne doit pas être dépassée
m/s 2 g***
4 heures et moins de 8 heures 4 0.40
2 heures et moins de 4 heures 6 0.61
1 heure et moins de 2 heures 8 0.81
moins d'une heure 12 1.22

* La période totale où les vibrations affectent les mains par jour, que ce soit de manière continue ou intermittente

** Habituellement un axe de vibration est dominant par rapport aux deux autres axes. Si un ou plusieurs axes de vibration dépassent l'exposition totale quotidienne, alors la limite d'exposition a été dépassée.

*** 1 g = 9.81 m/s 2

[Règ. N.B. 2001-33, a. 13]